Les bus hôtels qui ont inspiré La Brigade du voyage

31 mai 2019 - Écrit par Caroline Le Pichon

Paul et Benoît ont construit Natasha en s’inspirant de pionniers dans l’aménagement de schoolbus. Voici donc les 3 projets qui ont poussé les deux français à fonder La Brigade : Let’s be nomad, Hank bought a bus et Expedition Happiness. Découvrez leur histoire…

 

  • Let’s be nomad

Lors d’un voyage en Amérique latine, deux belges ont eu l’envie de réaliser leur rêve : voyager à bord d’un schoolbus aménagé.

 

A Nashville, ils achètent un bus de 12m de long, puis l’envoient en Belgique par bateau pour pouvoir le transformer en maison roulante.

 

Depuis, Tim, Val, et leurs deux filles Fenna et Ziggy (elles ont respectivement 2 ans et 3 mois), arpentent les routes d’Europe, en allant à la rencontre des locaux pour découvrir de nouvelles cultures et admirer de magnifiques paysages. « Pour nous, ce projet, c’est l’amour de la route et des aventures qu’elle nous apporte, le partage de notre mode de vie et le contact avec les autres. »

 

Amoureux de la nature et passionnés par les sports de neige, ils voulurent partager leur quotidien avec d’autres aventuriers. Ainsi, ils disposent de lits supplémentaires pour accueillir des voyageurs pendant quelques jours. Un cameraman ou photographe les accompagne tout le temps pour tenir leur vlog.

 

Leur projet est à but non lucratif, ils le font seulement pour leur passion. Tous leurs profits sont soit réinvestis dans leur projet ou alors donnés à des projets de durabilité en montagne.

 

De plus, leur bus est éco-friendly : panneaux solaires poêle à bois, plats végétariens… Pour atteindre 100% de neutralité carbone, ils font un don mensuel à la fondation Carbonfund.org, qui équivaut à l’empreinte carbone qu’ils ont émise.

 

Cette année, c’est cap sur la Norvège.

Pour plus d’informations, voici leur site : letsbenomad.com

 

  • Expedition Happiness : à la poursuite du bonheur

Un couple d’allemands, Felix et Selima, ont décidé de partir à la poursuite du bonheur, en fuyant leur quotidien de citadin. Ils décident alors d’acheter et d’aménager, durant 3 mois, uns schoolbus en maison roulante.

 

Après s’être rencontrés en Nouvelle Zélande lors d’un voyage à vélo, le retour en Allemagne les rend malheureux. Pourtant, ils ont tout pour être comblé : de belles carrières (l’un est réalisateur et l’autre est chanteuse [Mogli]), un bel appartement… Mais le retour à la vie citadine au milieu de la poussière, du bruit et de la pression quotidienne leur donne envie de repartir.

 

Ils se lancent alors dans un roadtrip à bord de leur schoolbus aménagé. Du Canada au Mexique, en passant par l’Alaska et les Etats-Unis, ils n’ont rien planifié. Vivre au jour le jour, profiter de chaque instant en famille, voilà leur quête du bonheur lancée.

 

« Le bonheur c’est ne pas avoir de contrainte. C’est de se lever avec le soleil et se coucher avec le soleil. Rien de plus. Ce bonheur est décuplé quand on le partage. »

 

Pendant ce voyage, ils immortalisent leur quotidien et en font un film : Expedition Happiness. En 2018, Netflix accepte de diffuser le film sur sa plateforme.

 

Leur voyage se terminera à Mexico, où après des mois de vagabondage, la boucle est bouclée : ils ont trouvé la réponse à la question du bonheur.

 

« Aller à la même boulangerie tous les matins et s’installer n’avait pas l’air si mal après tout. Ainsi, nos voyages et notre recherche du bonheur ne se sont pas terminés dans un endroit exotique à l’autre bout du monde, mais à la table d’un dîner en Allemagne – avec nos familles à Noël. »

 

Vous pouvez les suivre sur Facebook : Expedition Happiness.

 

  • Hank bought a bus

Hank, étudiant en architecture, a été l’un des premiers à aménager un schoolbus. Il en a fait son projet de fin d’études :

« J’en avais assez de faire des projets qui n’existaient que sur papier et qui, à la fin du semestre, ne signifiaient rien pour personne. »

 

Les examinateurs l’encouragent à continuer ce projet original. Hank, aidé de son frère et d’un ami photographe, retape alors tout le bus durant 15 semaines. 9000 dollars auront suffi pour la transformation du petit skoolie (surnom donné aux schoolbus aménagés).

 

Ils se donnent un mois pour parcourir 5000 miles à travers les spots naturels et villes les plus connus des USA : Yellowstone, Seattle, Portland, Yosemite, San Francisco, Las Vegas…

 

Cette maison ambulante de 18m² peut accueillir jusqu’à 6 personnes pour dormir. Avec eux, ils emmènent des amis et de la famille.

 

Désormais, Hank ne quitte plus son cocon ambulant, et raconte ses aventures sur son blog : Hank bought a bus.

 

Dorénavant, vous connaissez les projets qui ont inspiré La Brigade. Bien entendu, il existe des dizaines d’autres familles voyageant en schoolbus : Trebventure, the off grid skoolie, busnbreakfast, the summah bus, the simple bus life…

 

 

Alors, pourquoi pas vous ?

 

Pour réserver les parcours : cliquez ici

 

La Brigade en propose 4 à partir du 28 juin : Yosemite et ses environs, La magie du Grand Ouest, Une virée Californienne sur la route n°1, et le Special Tour.